Il m’est arrivé de devoir affronter une situation de crise émotionnelle extrême. Cette situation était l’aboutissement d’un dénouement sentimental qui incluait une tierce personne, une femme qui avait joué un rôle délibérément actif dans une trahison qui couvait depuis plusieurs mois et dont la révélation me fit l’effet d’une déflagration.

J’étais donc en état de choc et en proie à la fièvre qui vous saisit dans ces moments là. J’appelais Bruno Poulmarc’h qui me reçut en urgence à son cabinet pour m’aider à surmonter la mer de mes émotions déchaînées : chagrin, colère et stupéfaction emmêlées. Il me fallait agir et qui plus est, agir vite, pour récupérer une somme d’argent importante. Cette fois là, à la différence des autres séances avec lui, qui m’avait aidées à maintenir ma santé physique et morale pendant cette période noire, Bruno Poulmarc’h fit une séance d’accompagnement en coaching. Il m’amena d’une part, à accepter la situation, à en voir le bénéfice et d’autre part à me détacher de la douleur qui, en tant ordinaire, m’aurait tout simplement paralysée. Il arrive parfois que les circonstances vous amènent à vous dépasser et à jouer un rôle très éloigné de votre personnalité, une partition à laquelle rien ne vous avait préparé. Je réussis cette confrontation bien mieux que je ne l’avais anticipé, me coulant avec autorité dans l’habit d’une femme froide et détachée mais bien consciente de l’objectif qu’elle devait atteindre. Tout cela sans y mettre une once d’affect, je repartis avec mon chèque. L’intervention et l’écoute active du thérapeute furent sans doute la clé précieuse du dénouement, non pas heureux mais dans les forces en présence, je ressortis victorieuse.

 

Dorothée M